Sylvie Testud

/ Présidente du jury

Originaire de Lyon, Sylvie Testud est comédienne, réalisatrice et romancière. En 1989, elle s’installe à Paris pour suivre des études d’histoire, ainsi que des d’art dramatique aux classe libres du Cours Florent puis au Conservatoire National Supérieur d’Art.

Elle fait sa première apparition à l’écran en 1994 dans Couples et amants. En 1997, Sylvie Testud connaît un premier grand succès en Allemagne avec le film Au-delà du silence de Caroline Link. Elle est récompensée en tant que meilleure actrice par le Prix du Film Allemand (l’équivalent du César de la meilleure actrice.) En 1999, elle joue son premier grand rôle au cinéma français et connaît son premier grand succès en France avec le rôle de Béa dans Karnaval, le premier long-métrage de Thomas Vincent, pour lequel elle est nommée au César du Meilleur Espoir Féminin et reçoit le Prix Michel Simon.

En 2000, sa prestation dans La Captive de Chantal Akerman lui vaut une nomination en tant que meilleure actrice du Prix du cinéma européen. La même année, elle incarne Christine Papin, dans Les Blessures assassines de Jean-Pierre Denis, une prestation récompensée par un César du Meilleur Espoir Féminin.

En 2003, elle se tourne vers l’écriture et publie un premier roman autobiographique Il n’y pas beaucoup d’étoiles ce soir, qui sera suivi par deux autres ouvrages Le ciel t’aidera, en 2005 et Gamines, en 2006 qui reçoit le Prix des Lecteurs de la sélection Le Livre en Poche.

En 2004, elle obtient un second César, cette fois celui de la meilleure actrice, ainsi que le Prix Lumière de la meilleure actrice, et l’Étoile d’or du cinéma français pour le meilleur premier rôle féminin grâce à son interprétation dans Stupeur et Tremblement d’Alain Corneau, une adaptation du roman homonyme de la romancière Amélie Nothomb.

Alternant entre rôles burlesques et mélodrames, elle vient à participer au succès international de La Môme en 2007 avant d’incarner Françoise Sagan en 2008..

Véritable touche-à-tout, Sylvie Testud s’essaie au 4ème art et se retrouve sur les planches du théâtre de La Madeleine pour interpréter, en 2007, Biographie sans Antoinette de Max Frisch, et Casimir et Caroline d’Ödön von Horvath, en 2009, présenté au Théâtre de la Ville.

En 2010, elle incarne Louise Michel dans le téléfilm de Solveig Anspach du même nom. Deux ans plus tard, elle tient les premiers rôles des téléfilms Les mains de Roxana et Les Déferlantes. En 2014, elle participe à la série Fais pas ci, fais pas ça et la même année le téléfilm Ceux qui dansent sur la tête, dans lequel elle tient le premier rôle, remporte le prix de la meilleure réalisation, le prix du Jury et le prix de du jeune espoir masculin de l’ADAMI au Festival de la Fiction TV de la Rochelle.

En 2011, elle réalise son premier film La Vie d’une Autre avec Juliette Binoche et Mathieu Kassowtitz.